En chemin podcast : # 2 – Cyrielle Pisapia : D’Architecte à Illustratrice

Cyrielle pisapia illustratrice

Aujourd’hui j’ai le plaisir de retrouver Cyrielle. Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à écouter notre 1er rdv où elle nous parle de ce qui l’a amené à devenir Architecte et à ouvrir un nouveau chapitre de sa vie l’été dernier et devenir illustratrice. 
Bienvenue dans l’univers de Cyrielle Pisapia.

Ecouter l’épisode de podcast avec Cyrielle Pisapia
Les meilleures citations de l’épisode
Tous les liens pour la suivre
Les épisodes du podcast dont on parle avec Cyrielle Pisapia

Pour écouter l’épisode de podcast avec Cyrielle Pisapia

Pour écouter l’épisode de Podcast avec Cyrielle Pisapia
sur SPOTIFY DEEZER GOOGLE PODCASTS APPLE PODCASTS et Youtube mais aussi EEKO ET Castbox… et ici ☟

Listen on Apple Podcasts

Les meilleures citations

Ça continue d’avancer, j’ai pas mal de boulot qui rentre, des partenariats réguliers qui se mettent en place. Les pièces qui s’assemblent au fur et à mesure donc c’est plutôt chouette de regarder en arrière et de voir ce qui s’est passé.

Ce qui est chouette c’est que je commence à avoir des clients qui sont réguliers.

Pour l’instant je ne bosse que sur instagram, je n’ai pas de site internet. Et pourtant il y a du monde.

Depuis novembre, j’arrive à dégager un chiffre d’affaires dont je pourrai en vivre.

Sur les réseaux sociaux, la production de contenu c’est assez équivalent au démarchage.

Il y a un peu de surprise des gens, malgré tout, de voir que finalement ça peut fonctionner assez vite. Je pense qu’il y a un peu dans l’esprit commun, une peur.

Moi je ressens le fait d’avoir du boulot, mais peut-être qu’une autre personne qui aurait le même boulot que moi dirait je n’ai pas assez de boulot.

Il y a eu des moments où j’ai eu ces peurs de me dire, je n’ai rien derrière. Mais en fait ça rentre quand même. Je n’ai pas eu de périodes où je me suis dis : Mon Dieu, je n’ai pas de boulot qu’est-ce que je vais faire ?

D’avoir des creux et des bosses ça fait vraiment partie d’une activité indépendante. Ce n’est pas parce que tu n’as pas de boulot pendant une semaine que c’est fini c’est perdu pour toujours.

J’ai eu pas mal de retours de gens qui m’ont dit : ah c’est super intéressant d’écouter ça, ça donne confiance en soi. De voir que d’autres personnes sont passées par là. Finalement on a un peu tous les mêmes peurs. D’écouter d’autres personnes qui traversent les mêmes choses que nous ça donne vachement confiance et cela permet de dépasser ça.

Tu as toujours ce doute, ce syndrome de l’imposteur.

Avoir ces gens avec qui je travaillent régulièrement, c’est quelque chose qui te redonne vraiment confiance en toi, qui te dit j’ai vraiment une compétence, j’apporte quand même quelque chose aux gens. Ces personnes là ont confiance en moi et en mon travail.

J’ai l’impression de n’avoir jamais de temps pour me reposer.
Ce qui est difficile c’est de se ressourcer.

Panique : j’ai trop de boulot, où est-ce que je vais caler ça ?
Panique : j’ai pas du tout de boulot, qu’est-ce que je vais faire ?

Alors que quand tu as beaucoup de boulot, tu te dis dès que j’ai un peu moins de boulot j’en profite pour faire ça. Mais dès que tu n’as pas de boulot, tu ne le fais pas du tout, tu es plutôt en panique de te dire Mon Dieu, il faut que je trouve du boulot !

Essayer de trouver un réseau, et parler avec des gens qui partagent la même chose que toi.

Pour suivre Cyrielle Pisapia suite au podcast

Curieux de découvrir les magnifiques dessin de Cyrielle Pisapia, suite à l’écoute du podcast : C’est par ici. Et son profil Linkedin.

Dans cet épisode du podcast, on parle…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

podcasteo

%d blogueurs aiment cette page :