87 podcast – Annabel Brourhant : D’animatrice TV à l’association Hope – Quand un cancer transforme ta vie à 43 ans

Annabel Brourhant podcast

Aujourd’hui j’ai l’immense bonheur de vous présenter une nouvelle femme exceptionnelle dans le podcast Annabel Brourhant Annabel a une personnalité et un parcours qui donne un boost d’espoir et d’énergie incroyable.
Annabel a commencé sa carrière en étant animatrice à la télévision, jusqu’à ce qu’elle décide de mettre sa carrière de côté pour profiter de ses enfants. A 43 ans, elle découvre qu’elle a un cancer du sein, sa vie s’effondre. Aujourd’hui Annabel aide toutes les femmes atteinte d’un cancer grâce à son association Hope.
Je ne vous en dis pas plus, je vous souhaite la bienvenue dans l’univers d’ Annabel Brourhant.

Pour écouter l’épisode de podcast avec Annabel Brourhant : sur SPOTIFY DEEZER APPLE PODCASTS GOOGLE PODCASTS YOUTUBE mais aussi Castbox, Eeko… et ici ☟

L’équitation c’est une passion qui ne m’a jamais quitté et qui a été en fait ma résilience dans mon parcours de vie. J’ai l’impression, que c’est un fil conducteur qui me suit toute ma vie. Pour moi, c’est vraiment le partage et la passion des chevaux.

Dans mes galères…, puis dans la création de ce que j’ai fait, je me dis que rien n’est arrivé par hasard. Vraiment rien ! Je ne suis pas croyante ou quoi que ce soit. Mais il y a un fil conducteur à ma vie.

Je me suis toujours dit quand j’étais à Paris, que ma place n’était pas là.

Il y a beaucoup de femmes que je rencontre qui disent rien n’arrive par hasard. Alors après, je considère que je suis une chanceuse dans ma vie. Après, c’est vrai, quand tu vois toutes les tuiles que je me prends en pleine figure. La dernière fois, c’est marrant parce qu’on faisait un petit point avec des gens de mon équipe. Et je leur disais je sais, moi, c’est vrai, j’ai beaucoup de chance dans la vie, je peux faire un peu tout ce que je veux, et cetera La copine me dit : tu considère que tu as de la chance ? Tu as eu un avortement thérapeutique, tu as eu un cancer du sein, un mélanome et une mutation génétique. Je me lui ai dit oui, c’est vrai tu as raison. En fait, c’est juste ma manière d’essayer de transformer les choses et de voir le positif à travers ça. Parce qu’il y a des moments tu n’as pas le choix.

J’ai dit à mon médecin écoutez, j’ai l’impression que monter à cheval, ça m’aide. La peinture, ça m’aide. Il m’a dit complètement, une femme sur deux est en dépression après les traitements. Et oui, c’est une vraie thérapie de faire autre chose. Et c’est là où on s’est dit tous les deux : pourquoi ne montrer pas monter une association ?

Mon intuition ? Souvent, elle me donne des indications, notamment dans ma rencontre avec les gens dans le ventre. Ça m’est arrivée de travailler avec des gens où je me disais celle là, ça ne va pas le faire. Et puis finalement, mon côté sauveuse avait envie de les aider. Et puis, très vite, je me rendais compte finalement que ce n’était pas ça. Mon premier instinct et mon premier ressenti dans mes tripes étaient toujours très justes. Donc maintenant, je m’écoute encore plus quand je ne ressens pas quelqu’un.

Dans la maladie, je me suis éloignée de certaines personnes. Je me suis toujours dit il y a eu des personnes tout d’un coup qui on gravité autour de moi et j’avais dit à mon mari, par exemple ça ne va pas le faire et je le savais et j’ai voulu faire des efforts. Mais je n’aurais pas dû parce que du coup, ça m’a bouffé pendant six mois et je les avais sentis dès le départ. Et tu vois dans la première rencontre, je m’étais dit là, elle est tout ce que je déteste, mais vraiment tout ce que je déteste. Et finalement, mon côté sauveuse va peut être me dire finalement, il y a peut être toujours du bon à prendre chez certaines personnes. Non il n’y a pas de bon à prendre ! Elles sont comme ça. Ce sont des personnes manipulatrices, ce ne sont pas des belles personnes et ce ne sont pas des gens que j’ai envie d’avoir dans mon entourage.

Pourquoi pas moi ? Depuis toute petite je pense, parce que quand j’allais voir les paysans. Parce que parce que quand j’ai fait de la télé, je pense que je me suis toujours dit pourquoi pas moi ? Pourquoi pas moi ? Ça me parle. Quand tu dis ça. Ça a été moi mon leitmotiv, pourquoi pas moi ? C’est tout le temps. OK, j’ai envie de le faire. Pourquoi pas moi ? Ou pourquoi pas moi ? Mais pourquoi pas moi aussi… Quand j’ai appris que j’étais malade, tu vois finalement ? Ouais, ça c’est aussi un truc. Alors tu vois ça, ça pourrait s’appliquer. J’aurais envie de dire aux femmes OK le cancer, ça n’arrive pas qu’aux autres, mais pourquoi pas moi aussi ? Et si, à travers ce message, je pouvais leur allez vous faire dépister ! Parce que le cancer, ça n’arrive pas qu’aux autres. Et si vous faites dépister tôt, c’est tout ça de gagné par rapport à la maladie ?
Dites-vous, Pourquoi pas moi ? J’aurais envie de leur dire ça aussi. Parce que oui, ça peut vous arriver aussi, malheureusement.

Pourquoi pas moi ? Dans tous les sens du terme. Pourquoi pas moi ? Si vous avez envie de faire un truc, n’attendez pas qu’il vous arrive une tuile sur le coin de la figure pour le faire. Mais pourquoi pas moi aussi ? Faites vos dépistages, faites vos dépistages.

La réussite c’est être bien dans ses baskets et être là où tu dois être.
Speaker 2 (01:04:44)
Je me suis rendue compte que tout ce que j’avais fait dans ma vie m’avait mené exactement à ce point d’orgue et que j’étais à la juste place, au milieu de ces femmes, au milieu de ces chevaux, en dansant, en chantant et en peignant.
Et que la réussite, c’est d’être là où je dois être aujourd’hui et d’avoir réalisé ce pour quoi je pense que j’étais destinée.
C’est ma mission de vie et je sais qu’aujourd’hui, voilà, je suis au bon endroit, donc je veux continuer.

Ça a été un de mes complexes, J’ai le syndrome de l’imposteur. Parfois, je me dis comment j’ai pu faire tout ça, je n’ai pas confiance en moi. J’ai toujours l’impression que je ne suis pas cultivée.

Demandez de l’aide, ce n’est pas honteux. Tu as le droit !

Pour en savoir plus sur Annabel Brourhant suite au podcast

Pour soutenir l’association, c’est par ici.

Le site internet de l’association www.hope-association.com
Chaine youtube hope association 
Facebook
Linkedin
Instagram

Le disque  » les hoptimistes  » 
Sur spotify deezer apple tiddal

Envie toi aussi de trouver le métier qui a du sens pour toi ? J’ai une invitation à te faire : le bilan de compétences nouvelle génération

Dans cet épisode du podcast, nous parlons de Charlotte Bouvard.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :