84 podcast – Natacha Calestrémé : De commerciale à auteure, réalisatrice, journaliste

Natacha Calestrémé podcast

Cela fait près d’1 an que j’ai pris contact avec Natacha Calestrémé pour l’interviewer dans le podcast. Son interview a été décalée plusieurs fois, mais j’aime à croire que c’est parce que ce n’était pas le bon moment.
Natacha est une femme exceptionnelle qui accomplit clairement sa mission de vie et je l’en remercie car pour avoir testé plusieurs de ses protocoles je suis clairement impressionnée.
Natacha s’est donnée les moyens d’accomplir ses rêves, elle est entrée par la porte de la vente d’espaces publicitaires pour intégrer les médias, elle est repartie de zéro pour apprendre tous les métiers de la production audiovisuelle jusqu’à devenir une réalisatrice de documentaires reconnues.
Elle prend son envol avec l’écriture du livre la clé de votre énergie, puis trouver ma place. Je ne vous en dis pas plus, je vous souhaite la bienvenue dans l’univers de Natacha Calestrémé.

Pour écouter l’épisode de podcast avec Natacha Calestrémé sur SPOTIFY DEEZER APPLE PODCASTS GOOGLE PODCASTS YOUTUBE mais aussi Castbox, Eeko… et ici ☟

Pour en savoir + sur Natacha Calestrémé suite à l’écoute du podcast

Je décide de faire un BTS publicité et communication parce que c’est la seule chose qui m’amène vers quelque chose qui ressemble à un média. Et puis, quand le BTS est terminé, je monte à Paris, je deviens commerciale.
Ça n’a rien à voir, mais c’est le seul moyen que je trouve. Vendre des espaces publicitaires, m’amène aux médias, les médias, ça va m’amener peut être à la télévision, la télévision, à la réalisation. Et peut-être que je vais y arriver ?

Je vais petit à petit quitter la publicité, et puis revenir sur tout à zéro. Apprendre tous les métiers : assistante, assistante de prod, assistante réalisateur…
Financièrement c’est l’enfer. D’autant que avant, je gagnais des fortunes. C’est pour ça que tout le monde me prenait pour une folle. Parce qu’on m’a dit : Tu quittes un confort de vie. J’avais des primes indécentes. Et là, il y a des mois ou il n’y avait rien. Zéro zéro zéro et puis 3000 francs à l’époque et rien. C’est très compliqué et donc tout le monde me disait tu es barjot. Je dis oui mais les gars. Moi j’ai un rêve cheville au corps et je veux y arriver. Et à partir de ce moment là, en fait, il y a Michel Drucker à France Télévisions qui me dit Natacha, c’est ce qu’il vous fallait partir pour faire enfin ce que vous aimez.
Pendant pas loin de dix ans, je vais parcourir le monde pour filmer les guépards, les orangs outans, les chauves souris….
Et ça va être magnifique parce que c’est ainsi que je vais développer mon intuition.

Si on calme l’ego, si on oublie un peu qui on est, si on est juste dans l’écoute, l’acceptation et et l’ouverture vers l’autre… Il y a des choses à comprendre et il y a des cadeaux à recevoir.

Il me faut la maladie entre guillemets pour ouvrir les yeux sur le fait que je ne vais pas bien et pour m’inciter à à chercher des solutions.

Je vais effectivement me rappeler que j’ai interviewé quantité de chamanes, des énergéticiens pour les enquêtes extraordinaires de médiums et que j’ai pris des notes sur leurs techniques. Et comme je n’ai plus rien à perdre, je vais les mettre en pratique. Et ça marche de manière fabuleuse.

Le protocole neuf de consolation qui permet de Ré embellir le passé quand on a vécu des choses difficiles, notamment sur le plan de l’enfance. Et bien il se repose sur les travaux de Giacomo Rizzolatti qui est un médecin chercheur de l’université de Parme et qui a montré que nous avons des neurones miroirs à l’intérieur de notre cerveau qui permettent finalement à notre mental de ne pas faire la différence entre quelque chose de vécu et quelque chose d’imaginé comme étant réel. Et donc voilà, j’explique scientifiquement parlant, comment faire le pont.

Ça a été compliqué. J’ai beaucoup pleuré. Ça valait vraiment la peine. Ça valait vraiment la peine quand je vois combien ces livres aujourd’hui font du bien, je me dis : merci à ceux qui m’ont fait m’ont fait du mal. Merci, merci. Parce que parce que je ne serais pas là aujourd’hui.
Sans l’adversité, on ne cherche pas de solutions. On est flemmard.

L’intuition nous mène toujours dans la bonne direction.

Je n’ai jamais douté que j’arriverais à mener à bien mon objectif. Tout le monde autour de moi s’est mis à douter. Tout le monde, absolument tout le monde. Les rêves de Natacha… Et quand j’y suis arrivée, il y en a beaucoup qui m’ont dit – Ça m’a fait mal – Tu sais, maintenant je peux te dire j’y ai jamais cru.

Pourquoi pas moi ? C’est arrivé à ma mission de vie.

C’est quoi pour toi la réussite ?

C’est quoi pour toi la réussite : C’est arriver à sa mission de vie. C’est comprendre quelle est sa mission de vie et ne pas douter qu’on va y arriver.

Il ne faut jamais renoncer. Il faut se dire que si ce n’est pas le moment, ça viendra plus tard.

La chance c’est aussi apprendre à la saisir en développant ses intuitions et en en la regardant.

Est ce qu’il y a un conseil que tu aurais aimé recevoir et du coup, t’aimerais donner aujourd’hui ? Ça, ce sera parfois dur, mais ça vaut le coup. Et je considère que dans chaque épreuve se cache un cadeau, que tu ne comprendras que plus tard.

Le burn out est en lien avec la blessure d’injustice.
Pourquoi ? Parce que cette blessure là, comme toutes les autres blessures, en fait, les gens nous la font vivre. On vit de l’injustice. Nous, on fait vivre de l’injustice aux autres et on se fait vivre l’injustice à soi même et l’injustice à soi même ça consiste en quoi ? On ne se rend pas compte qu’on est en train de s’épuiser et qu’on va aller dans le mur. On peut avoir beaucoup d’énergie et on ne se rend pas compte qu’on en perd, parce qu’on est injuste envers soi même.

Le conseil lecture :
Nos âmes oubliées – Stéphane Allix
Pourquoi je n’ai pas écrit de film sur Sitting Bull – Claire Barré

Pour en savoir plus sur Natacha Calestrémé

Le site de Natacha Calestrémé

Envie toi aussi de trouver le métier qui a du sens pour toi ? J’ai une invitation à te faire : le bilan de compétences nouvelle génération

Le podcast dont on parle avec Nataché Calestrémé

Christine Michaud

Laisser un commentaire

tedx Pourquoi pas moi

CTA-rdv-decouverte

%d blogueurs aiment cette page :