#8 Podcast – Cyril Despres – Du mécano au pilote de moto puis de voiture – le parcours d’un champion du Dakar

Une invitation à écouter ta petite voix

podcast cyril despres

Il y a 2 semaines, je vous avais fait un petit teasing sur mon compte instagram PourquoiPasMoiPodcast en vous montrant les coulisses de cet interview avec la vue sur les pistes de ski. J’ai profité de ma semaine de vacances en Andorre pour interviewer dans mon podcast Cyril Despres. Cyril a un parcours hors norme. Après des études de mécaniciens, il arrive à financer sa participation au Dakar, la course la plus difficile au monde. Après 16 participations à moto,  il se lance un nouveau challenge en décidant de passer à la voiture. A 46 ans, une nouvelle page de sa vie s’ouvre.
Je ne vous en dis pas plus, je vous promets juste l’histoire d’un homme incroyable
avec une gentillesse et une humilité rare.

Bienvenue dans l’univers de Cyril Despres.

Pour écouter l’épisode
SPOTIFY DEEZER APPLE PODCASTS YOUTUBE GOOGLE PODCASTS
mais aussi Castbox, Eeko… et ici ☟

C’est devenu tellement fort comme passion que je me suis dit : j’ai vraiment envie d’en faire mon métier. Pas de devenir pilote, mais de devenir mécanicien.

Là ça a été un petit peu le déclic, de me dire wahoo ça doit être génial de faire ça !
Mais bon 26 ans, mécanicien, 1500€ par mois. Comment tu vas pouvoir partir même faire seulement un rallye ?

Je me suis dit la reine de la compétition dans le désert c’est le Paris Dakar.
A l’époque, c’était 1999, pendant 12 mois je me suis dit Pourquoi pas moi. Pourquoi j’irai pas moi, un petit mécano dans le 11ème, je n’arriverai pas à faire un Paris Dakar.

En Amérique du Sud pendant 10 ans, on a été des héros comme si on était des footballers. C’était incroyable.

J’étais tellement loin de m’imaginer que j’avais éventuellement les capacités, et je pouvais aussi m’octroyer le droit de penser que j’allais être sportif moi-même.
Je ne l’ai jamais imaginé, jusqu’à l’âge de 28 ans.
En fait, les barrières on se les met nous même et tant qu’on essaie pas de s’en approcher, et puis ensuite de les ouvrir. Personne ne va le faire à ta place !
Je ne regrette pas de l’avoir poussé très franchement en 2000 et d’avoir fait mon 1er Dakar.

Le nombre de pilotes talentueux, rapides, motivés, que j’ai pu voir dans ma carrière mais qui n’avait pas forcément la même envie de gagner que celle dont j’avais envie.
Le sens c’était d’aller vraiment chercher au fond de moi même ce que j’avais vraiment envie. Je voulais réussir moi. 

Mike Horn m’a dit un jour : Mon envie de gagner elle est toujours plus forte que ma peur de perdre.

C’était impossible à 14 ans de s’imaginer que j’allais pouvoir faire de la mécanique, que j’allais pouvoir faire de la compétition, que j’allais faire un jour un Dakar. C’était impossible ! C’était impossible d’imaginer que j’allais pouvoir peut-être gagner une spéciale d’un Dakar. C’était impossible même de savoir que j’allais même gagner ma vie avec cette moto, avec ce sport et avec ce Paris Dakar. C’était impossible d’imaginer que j’allais gagner un Dakar un jour. Donc imagine, j’en ai gagné 5 en moto. En une vingtaine d’années j’ai fait 13 podiums. Je suis presque rassasié. Je n’en attendais pas tant. C’est cette fameuse porte un jour que j’ai voulu pousser qui m’a dit mais il faut y aller, il faut essayer.

Je suis rentré directement dans une équipe professionnelle sans avoir fait aucune compétition automobile. Sans avoir fait de quad, sans avoir de palmarès. Quand je suis arrivé et que je me suis retrouvé pour la 1ère fois en tête à tête avec Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport il s’est mis à rire quand même.

De 1974 jusqu’à 2014, il y a à peu près 2 / 3 pilotes qui ont réussi ça. C’est à dire des anciens pilotes de moto qui sont devenus des bons pilotes auto. Hubert Auriol et Stéphane Peterhansel. Donc je me suis dit, si eux ils ont réussi. Pourquoi pas moi ?

L’objet choisi par Cyril Despres pour se représenter

Casque Cyril Despres podcast

Et avant de se quitter, des liens utiles

Pour suivre les aventures de Cyril Despres sur instagram, sur facebook

Dans cet épisode du podcast avec Cyril Despres on parle de :
L’épisode 4 de Pourquoi pas moi avec Olivier Garibal
– Patrick Kevorkian de challenge75.com
– Mike Horn à suivre sur instagram : mikehornexplorer

Et n’oubliez pas que j’ai besoin de vous pour faire connaître le podcast ? Comment ? En vous abonnant sur Deezer, Eeko, Spotify, Apple podcasts et en mettant 5 étoiles et un commentaire sur Apple Podcasts, Eeko ou Castbox.
Voici un peu plus d’informations sur comment noter sur Apple Podcasts ici.

Et la semaine prochaine, cela une semaine un peu particulière car je vais mettre à l’honneur des femmes pour célébrer la journée de la femme.

Summary
#8 - Podcast - Cyril Despres - Du mécano au pilote de moto puis de voiture - le parcours d'un champion du Dakar
Article Name
#8 - Podcast - Cyril Despres - Du mécano au pilote de moto puis de voiture - le parcours d'un champion du Dakar
Description
J’ai profité de ma semaine de vacances en Andorre pour interviewer dans mon podcast Cyril Despres. Cyril a un parcours hors norme. Après des études de mécaniciens, il arrive à financer sa participation au Dakar, la course la plus difficile au monde. Après 16 participations à moto, il se lance un nouveau challenge en décidant de passer à la voiture. A 46 ans, une nouvelle page de sa vie s’ouvre.
Author
Publisher Name
Pourquoi pas moi
Publisher Logo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Des contenus inspirants tous les vendredis