En chemin podcast : #2 Camille Perrotte – Gagnante du meilleur Pâtissier et Ex-Consultante chez Accenture

Une invitation à écouter ta petite voix

Blog Camille Perrotte interview 2

Je suis très heureuse de vous présenter aujourd’hui notre 2e rdv de Podcast avec Camille Perrotte – Gagnante du Meilleur Pâtissier 2019. Si vous avez raté, le 1er rdv de podcast avec Camille Perrotte, je vous invite à l’écouter en amont.
Quel joie de voir mes invités d’En chemin, cheminer !
Avant de laisser la parole à Camille, 2 petites informations. Il y a désormais une newsletter où vous pouvez vous inscrire en cliquant-ici, où je vous pousse des contenus pour vous permettre d’écouter votre petite voix et aussi je vous préviendrai quelques jours avant de notre 2e rdv avec Camille.
2e petite info, j’ai toujours besoin de vous pour faire connaître le podcast. Comment ? En vous abonnant sur votre plateforme d’écoute et en mettant 5 étoiles et un commentaire sur Apple Podcasts – je vous explique pourquoi et comment faire, ici. D’avance un grand merci.
Allez, je ne vous fais pas plus patienter, à tout de suite dans l’univers de Camille Perrotte.

Pour écouter le 2ème rendez-vous du podcast En Chemin avec Camille Perrotte, gagnante du Meilleur Pâtissier
SPOTIFY DEEZER GOOGLE PODCASTS APPLE PODCASTS et YOUTUBE mais aussi EEKO ET Castbox… et ici ☟

Listen on Apple Podcasts
Camille Perrotte parcours podcast

Les citations de Camille Perrotte dans le podcast, à propos de ses peurs et de sa démission de chez Accenture

Le gros changement c’était quand même la démission parce que c’est vrai, on en parlait à ce moment là (dans le podcast) j’étais vraiment dans le questionnement. Je ne savais pas encore comment me positionner. Je crois que ça m’a aidé le podcast, au final : à poser des mots sur ma situation et le fait de me dire que c’était maintenant.
En plus, j’étais porteuse de messages que je n’appliquais pas moi-même, parce que je n’ai pas arrêté de répéter pendant tout le podcast qu’il ne fallait pas avoir peur. Mais moi c’est exactement ce que je faisais, je vivais dans la peur et c’est pour ça aussi que que je restais un peu chez Accenture, parce que c’était la sécurité, que ce soit financière et d’avoir une situation stable ça me permettait après l’achat d’un appartement, au moins d’avoir ça.

Toute personne à qui j’ai dit que j’avais démissionné m’a posé cette question : c’est quoi ton projet ? C’est normal, dans la tête des gens, j’avais un énorme projet derrière. Je n’ai pas un projet, j’ai plein d’autres projets.

Je crois que la priorité pour moi c’était de souffler. Avec ou sans le Meilleur Pâtissier, ça serait arrivé, j’aurai quitté Accenture. Je ne m’y retrouvais plus, j’avais du mal à trouver du sens dans ce que je faisais au quotidien.

J’ai démissionné en sortant du confinement, mais du coup ça a étonné beaucoup de gens, parce que ce n’était pas vraiment la logique à ce moment là.

La vie a repris un peu son cours et du coup j’ai été mise en mission en Banque à Montreuil, du coup moi vivant dans l’ouest parisien, je me suis retrouvée à faire une heure de trajet le matin et une heure de trajet le soir, et en fait je crois que là je crois que j’ai perdu foi totalement.

J’avais l’impression de me perdre, pendant ces trois jours par semaine, que je faisais en banque. Du coup j’ai dit c’est plus possible ! C’est plus possible ! Ma démission, ça ne s’est pas fait dans une logique de comme tout le monde le pense : j’ai un gros projet, donc je démissionne. Ça s’est fait dans une logique de : j’arrête de perdre du temps, et surtout je prends du temps pour moi et je fais plus des trucs qui ont plus de sens pour moi, même 3 jours par semaine

Je m’étais mise une pression de dingue sur la rupture conventionnelle, parce que pour le coup, ce n’était pas conventionnel chez Accenture.

Mon boss m’a dit « mais en fait je suis même étonné que ça n’arrive que maintenant, parce que ça devait arriver ».
Ils sentaient que j’avais la tête ailleurs, et c’est sûr que c’était compliqué à gérer pour moi, pour eux.

Mon plus gros frein : tu as un projet ?

On vient de te remettre le trophée, les cinq minutes qui suivent il y a tout le monde qui vient te voir, que ce soit les journalistes, les producteurs, moins ma famille mais quand même. Je sentais dans leurs regards cette part de responsabilité, et on vient te dire le message en gros c’était : tu as de l’or dans les mains, tu as un truc là, maintenant il faut l’utiliser. Donc si tu as un projet, c’est maintenant que ça se crée.

On te fait sentir que tu est porteuse d’une responsabilité énorme, c’est-à-dire qu’il faut que tu crées un truc.

On te met inconsciemment dans la tête que tu dois avoir un gros projet.

J’avais plein de petites choses, différentes : j’avais un livre à assurer, j’avais des partenariats sur les réseaux, je faisais un petit peu de consulting pour certains restos à Paris… C’était pas un énorme projet, je n’avais pas lancé mon resto, je n’avais pas lancé ma boutique, c’était des petites activités qui me faisaient mais tellement plaisir à moi, mais qui d’un point de vue financier ne rapportaient pas énormément, mais par contre qui m’apportaient vraiment beaucoup. Mais du coup, j’avais cette angoisse de me dire bah en fait je ne peux pas quitter Accenture parce que je n’ai pas de grand projet.

Je me suis dit : arrête de te mettre la pression pour les autres et arrête d’essayer d’avoir un gros projet pour les autres.

Si j’ai quelque chose à devoir, c’est juste à moi même et c’est pas d’avoir un gros projet pour les autres.

Les citations de Camille à propos du CAP pâtissier

J’ai quand même beaucoup de demandes de :
– est-ce que tu as un diplôme en pâtisserie ?

Parce que malheureusement, aujourd’hui encore en France, je crois que tu as besoin d’avoir un diplôme, encore une fois pour prouver quelque chose.
Le CAP c’est juste une sécurité !

Il ya beaucoup de personnes qui auront des désillusions parce que même moi, c’est pour ça que je me suis dit jamais je ne vais ouvrir une boutique. Je ne suis pas faite pour ça… je ne suis pas faite pour la production de centaines de gâteaux par jour, je ne suis pas faite pour fabriquer des crèmes toute la journée…
Le truc que j’aime, c’est créer un gâteau de A à Z, je ne suis pas dans une logique de laboratoire.

J’avais une pression énorme, à la fois de se dire bon il ne faut pas sortir des trucs trop dégueu parce que par rapport aux autres candidats, ils vont se dire Camille elle gagné le meilleur pâtissier mais elle a sorti des bouses. Et aussi par rapport au jury, ça c’était ma grande peur. Le jury, quand il te reconnaît, je pense que tu peux avoir des gens très bienveillants et qui ont le recul de se dire : elle a gagné le meilleur pâtissier, mais c’est pas pour ça qu’on va lui mette une pression extrême. Mais tu as l’autre travers, qui peut être qu’en fait on attendait des choses de toi.
Encore une fois « on attendait des choses de toi », supérieure aux autres. Et moi, je ne suis pas une experte du CAP.

Les citations de Camille – gagnantes du meilleur pâtissier – à propos des retours suite au 1er rdv du podcast

J’ai eu beaucoup de retours par rapport à ce podcast, en disant : je ressens la même chose. Il y a eu beaucoup, « j’ai fait la même chose et j’ai le même parcours que toi et je ressens la même chose ». Il y a eu aussi, pas forcément en terme de parcours, mais juste « je ressens la même chose, je suis paumé un peu dans ce que je fais aujourd’hui ». « Je sens que je suis dans un métier où je passe mes journées devant un ordinateur et j’aimerai bien construire quelque chose qui fait du sens, plus de sens pour moi et pas uniquement d’avoir une stabilité financière, parce qu’aujourd’hui ces gens-là, il l’ont, mais en fait ils se rendent compte qu’ils ne sont pas plus épanouis et du coup ça les ah beaucoup rassuré ». Il y a beaucoup de gens qui m’ont dit que je les ai rassuré.

J’ai rassuré beaucoup de gens en disant, j’ai gagné au meilleur pâtissier, mais en tout cas je suis toujours aussi paumée que vous. Il n’y a pas de complexe à avoir. Beaucoup de gens qui passent par cette zone de réflexion.

De très nombreuses personnes m’ont dit aussi, que ça leur avait donné envie de passer ce cap : d’arrêter ce que je fais aujourd’hui, qui ne crée pas de sens pour moi et puis vraiment de me lancer dans ce que j’ai envie de faire. Donc ça tant mieux ! Tant mieux si si j’ai donné aux gens l’envie de passer ce cap, après pour moi c’est aussi encore une lourde responsabilité, parce que je me dis si derrière ils sont déçus, j’ai pas envie d’être la personne qui est responsable de leur déception.
Mais je crois que de toute façon il n’y a pas de déception négative, dans le sens où au moins tu l’as fait et tu auras essayé, il n’y a pas de regret.

Les conseils de Camille Perrotte dans le podcast

Pour pour avancer au quotidien, il ne faut pas avoir peur de la peur.


J’ai peur de ne pas être à la hauteur de ce qu’on attend de moi.

J’ai décidé de me lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat, mais je sais ce que je ne veux pas faire mais je ne sais pas ce que je veux faire.

C’est vrai que ça faisait des mois que je parlais des gens qui se plaignaient, et que moi je ne faisais même pas la démarche, moi-même de sauter de cap. Donc là j’étais fière de leur dire que je l’ai fait, mais en fait il s’est révélé qu’inconsciemment ça a été une grosse source de stress, dans le sens où ça va a provoqué des grosses insomnies. Alors que je disais, presque d’une manière enjouée, que ça y est je démissionnais, je me suis dit mais en fait inconsciemment je flippe, je flippe vraiment beaucoup parce que c’était même pas mon cerveau, c’était mon corps qui me faisait comprendre qu’en fait j’avais peur et une angoisse quand même de de mon appel avec mon boss, de mon appel avec les rh etc… Et en fait, une fois que ça a été fait, je me suis rendue compte que je gardais une respiration depuis un moment bloquée et j’ai respiré d’un coup. Je me suis dit ça y est c’est fait ! Et du coup ça ça m’a enlevé un énorme poids et je te dis tout s’est libéré la semaine dernière.

Il a été là pour me dire, tout ira bien. Demain tu ne vas pas mourir. Ça va aller. La vie va être chamboulée.

Il faut s’entourer des bonnes personnes et sinon ça ne marche pas.

Les prochains défis de Camille Perrotte présentés dans le podcast

Mon défi pour les 3 prochains mois :
Je n’ai pas envie de te dire qu’il ya un truc dans lequel je vais arriver à la fin de l’année, tu l’as fait Camille tu es hyper fière de toi, parce que je crois qu’aujourd’hui que j’ai encore le sentiment de devoir faire tous les jours mes preuves.
C’est vraiment de terminer cette année en me disant, bon au final tu n’as pas de regrets, par rapport à Accenture, par rapport à tout ce que tu fais, au final c’est un gros kiff. J’ai envie de me dire ça.

Il ne faut pas avoir peur, mais à la fois c’est nécessaire les peurs. Tu les auras, mais il ne faut pas que ça te paralysent.

Toutes personnes qui se lancent, qui se reconvertient rencontrent des peurs, mais c’est aussi ce qui te pousse. Tu auras des peurs, mais il ne faut pas avoir peur de la peur.

Les remerciements de Camille Perrotte dans le podcast

Au 1er podcast, j’ai remercié ma famille car j’étais assez solo dans l’aventure. Aujourd’hui, je commence à faire confiance à de plus en plus de gens, parce que je sais que je ne peux pas le faire toute seule. C’est un peu de l’inconscience de faire confiance à quelqu’un, car à chaque fois, tu ne sais pas à quoi t’attendre. Mais toutes les personnes qui me font confiance, j’ai envie de les remercier.

Pour rappel, les liens pour continuer à suivre Camille Perrotte, gagnante du meilleur Pâtissier (si ce n’est pas déjà fait)

Suite à l’épisode de podcast, vous avez envie de suivre Camille, gagnante du meilleur pâtissier, je vous comprends. Voici tous les liens : Instagram et facebook et son site web

Dans cet épisode, on parle de…

Dans chaque épisode du podcast, j’aime vous parler d’autres personnes que j’ai eu le plaisir d’interviewer, dans ce rdv avec Camille Perrotte du Meilleur Pâtissier, nous avons parlé de :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Des contenus inspirants tous les vendredis