En chemin podcast : # 3 – Cyrielle Pisapia : D’Architecte à Illustratrice

Cyrielle pisapia illustratrice

Quel plaisir de retrouver Cyrielle Pisapia illustratrice pour notre 3e rdv. Double plaisir celui de faire une interview en face à face et celui évidemment d’en savoir plus sur son changement de vie. Si vous avez manqué les 2 premiers rdvs, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Mettre pause et commencer la lecture des 2 autres.
Avec Cyrielle, nous parlons de sa mission de vie. Si vous aussi vous rêvez de ne plus avoir l’impression de travailler et d’avoir du sens dans votre travail. J’ai créé un bilan de compétences nouvelle génération : Trouvez ma mission de vie et écouter ma petite voix. Il est finançable à 100% avec votre CPF. Je vous mets le lien dans les notes de l’épisode. Allez je laisse la parole à Cyrielle.

Pour en savoir + sur Cyrielle Pisapia illustratrice suite à l’écoute du podcast

Les épisodes du podcast dont nous parlons avec Cyrielle

Pour écouter l’épisode de podcast avec Cyrielle illustratrice SPOTIFY DEEZER APPLE PODCASTS GOOGLE PODCASTS YOUTUBE mais aussi Castbox, Eeko… et ici ☟

Listen on Apple Podcasts

J’ai un 1er livre qui sort en octobre, que j’ai illustré.

Tu as toujours ce truc, c’est trop beau pour être vrai. Mon cerveau commence à intégrer qu’il n’y a pas forcément une merde qui va se passer derrière.

J’avais vraiment cette dualité de se dire est-ce que c’est aussi beau que ça y parait ? Et après coup, c’est cool.

Je suis très contente car au bout de la 1ère année j’arrive à en vivre.

Quand tu as ce type de maladie – c’est peut-être particulièrement moi – tu n’as pas envie de te plaindre.

Je n’avais pas envie d’être une personne qui aurait été une charge. Quand ma maladie s’est déclarée, tu vas à l’hôpital, tu fais un certain nombre d’examen, j’avais pris mes rendez-vous pendant les vacances de Noël.

Ma plus grande réjouissance c’est d’avoir commencé à travailler sur des livres. Là où je suis d’autant plus contente de faire ça. Dans un des podcasts sur les coulisses, tu parlais de ta mission de vie et c’est un peu ce qui me manquait. Tu as pas mal de cases à cocher pour être bien dans ton job :
– faire quelque chose qui te plaît ;
– quelque chose pour lequel tu es compétent ;- pouvoir en vivre ;
– mais aussi quelque chose d’utile.
Je me posais cette question de l’utilité depuis le départ, ça me ça m’embêtait.

14:00 J’avais envie d’aller un peu plus loin sur ce thème. Et en fait d’avoir commencé à bosser sur ce bouquin avec le monde, je me suis rendue compte que l’utilité aussi de ce métier et que j’avais envie de pousser un petit peu plus, c’était travailler sur la représentation. Avoir des représentations d’un panel de personnes qui soient vraiment représentatives de la société. C’est à dire qu’aujourd’hui il y a plein de personnes qui ne sont pas représentées dans les bouquins et c’est un vrai problème pour toutes ces personnes qui sont concernées.

Comment vivre de ce métier : démultiplier les sources de revenu.

Juste de commencer à dessiner et de montrer son travail ! Après continuer et s’acharner, même si au début c’est difficile et même si au début ça prend du temps, même si tu as l’impression que ça ne marche pas et même si tu as l’impression que tu fais de la merde.

Il ne faut pas avoir peur de montrer son travail. Au début de toutes façons, tu te prends forcément des retours de bâton parce que quand tu démarres quelque chose, tu ne démarres jamais au top niveau. Ça se saurait ! Il faut forcément que tu démarres en bas et que tu le fasses.

Ne pas laisser tomber, ne pas hésiter à prendre des modèles et ne pas hésiter à copier les codes des autres.

Je n’ai plus de vie perso et de vie pro, c’est juste ma vie. Il n’y a plus de limite entre les deux.

Prochains défis : faire une bd. C’est une chose que je veux faire depuis longtemps.

Pourquoi je ne ferais pas une bande dessinée ?

Conseil : faire des vrais pauses ! Prendre des vrais vacances. Ça se prévoit. Tu as besoin de penser à autre chose, même si ça te plaît.

Je me dis que j’ai vraiment trouvé une vraie utilité, j’ai l’impression d’être exactement là où je dois être.

Je vais remercier des personnes encore en plus : mon mari, les illustrateurs avec qui je discute chaque jour et aujourd’hui l’éditrice avec qui je travaille.

  • sclérose en plaque
  • savoir dire non pour pouvoir dire oui après

Tous les liens pour suivre Cyrielle Pisapia suite au podcast

La poutre du temps

Cyrielle Pisapia illustratrice sur instagram

Les épisodes du podcast dont nous parlons avec Cyrielle

Emilie Martinet

Arnaud Giraudon

Claire Desmares Poirrier

Les coulisses : j’ai trouvé ma mission de vie

Laisser un commentaire

reconversion étape

%d blogueurs aiment cette page :