#13 Podcast – Thomas Sammut – De cancre à préparateur mental aux 150 médailles internationales et olympiques puis auteur

Une invitation à écouter ta petite voix

Podcast thomas sammut

Dans les précédents épisodes de podcast, il y a 2 personnes dont je vous ai parlé a plusieurs reprises et l’une d’entre elle est Thomas Sammut. Comme pour Laura di Muzio, la championne de Rugby, en lançant le podcast je rêvais de pouvoir interviewer Thomas. Et grâce à ma belle sœur, que je remercie de tout cœur, j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer Thomas. Il fait partie de ces personnes qui vous marquent dans une vie. Une vraie belle rencontre ! J’espère que vous prendrez autant de plaisir à écouter cet épisode que j’en ai eu à l’enregistrer.

Pour écouter l’épisode SPOTIFY DEEZER GOOGLE PODCASTS
APPLE PODCASTS et YOUTUBE
mais aussi EEKO ET Castbox… et ici ☟

Je vous prépare une petite surprise avec Thomas et d’autres personnes aussi inspirantes alors abonnez-vous à la newsletter sur le site pourquoipadmo.co et sur les réseaux sociaux pour être les 1er informés, c’est par ici ⬇

Thomas était ce qu’on appelle un cancre, ses parents n’avaient plus beaucoup d’espoir pour lui, mais il est resté qui il est avec sa singularité.
Après un 1er job dans une usine, il devient entraîneur dans un club de natation. Rapidement, il se forme aux techniques de communication qui lui permettent d’obtenir des résultats incroyables. Thomas deviendra par la suite formateur et là où Thomas va plonger dans le grand bain c’est lorsqu’il va devenir le 1er préparateur mental salarié en France. Il contribue depuis plus de 10 ans à faire du Cercle des Nageurs de Marseille l’un des 1er club au monde. Il accompagne ceux devenus les plus grands nageurs de leur génération: Camille Lacourt, Frédérick Bousquet, Florent Manaudou… En parallèle, Thomas fait des conférences et a écrit un livre que je vous recommande bien évidemment (lien en bas de page).
Je vous souhaite la bienvenue dans l’univers de Thomas Sammut dans ce podcast.

Si ce n’est pas encore fait, n’oubliez pas que j’ai besoin de vos 5 étoiles sur Apple Podcast et que vous vous abonniez sur votre plateforme préférée. Ça m’aidera à permettre de pouvoir aider de nouvelles personnes. Je vous explique ici : Comment noter sur Apple Podcasts.

thomas sammut biographie

C’est en moi depuis toujours d’accompagner les gens.

Je ne pouvais pas me comporter comme un mouton, il fallait que je comprenne les choses. Au lieu de me dire tais-toi et nage !

C’est ça l’éducation : pouvoir répondre à cette question qui on est, qu’est-ce qu’on veut et quel sens on donne à sa vie ? (…) Pour moi la crise de la quarantaine n’existe pas. Ces questions, fatalement on va se les poser.

A partir du moment où on est d’avantage dans notre voix, quelque soit la voix, il y a une paix intérieure qui se diffuse. C’est comme si on était en adéquation avec nos valeurs, ce qu’on voulait mettre en place dans notre vie, notre mission de vie et le sens qu’on donne à notre vie.

On trouve une forme d’équilibre dans cet inconfort. Il y a beaucoup de personnes qui préfèrent rester dans leur zone de confort plutôt que se dire et si je change ça, qu’est-ce qui me dit que ça ne sera pas mieux ?
Le problème, c’est qu’aujourd’hui le rythme de cette société va tellement vite que cet équilibre il est de + en + instable et on ne va pas se mentir, en continuant comme ça, on va tous se vautrer un jour, quasiment tous.

J’ai appris que parler et communiquer ce n’est pas du tout la même chose.

On va amener la performance par le bien-être. Ca veut dire qu’on va d’abord s’intéresser à l’individu plutôt qu’à l’athlète. On s’était dit que plus on allait épanouir l’individu, par exemple un Camille Lacourt, un Florent Manodou, plus il y aurait des répercussions sur le plan sportif.

On ne parle indirectement que de résultats et de classements, et pour atteindre son résultat il faut battre les autres. Donc très rapidement, l’autre, le petit camarade avec qui on tape dans la balle à la cour de récré devient un adversaire, malgré soi. On nous ancre le fait que mon prochain ce n’est pas un allié, c’est un adversaire.
Dès le 1er jour en entreprise on vous dit, les petits loulous il faut travailler en équipe. Déjà c’est un non sens complet. Quoi il faut que je travaille avec mes adversaires ?

85% de la population française manque d’estime d’elle.

Vous pensez que Camille Lacourt ou Florent Manodou ça a été facile pour eux ? Non car à un moment donné ils se disaient : je ne pourrai pas être champion du monde. A partir du moment où ils se sont dit pourquoi pas moi, leur vie à radicalement changé. Il fallait juste les aiguiller, ouvrir leur conscience, sur qui ils sont réellement.

Si la partie adulte arrive à communiquer avec sa partie enfant. Elle demanderait à la partie enfant, si tu avais l’opportunité de faire ce que tu voulais vraiment faire au fond de toi en étant enfant. Ca aurait été quoi ?
L’adulte c’est ni plus ni moins qu’un enfant qui a grandit. Que l’adulte se rapproche le plus possible de sa partie enfant, qu’il puisse le prendre dans ses bras et d’évoluer ensemble. Ce n’est pas l’un contre l’autre, c’est ensemble.

Changer, Oser faire des choses, tenter et si ça marche pas “so what”.

On ne meurt qu’une fois, par contre tous les jours c’est une nouvelle naissance à partir du moment où on se réveille. 

On porte le regard des autres haut dans notre coeur, malgré nous, donc on vit par la peur de mal faire. 

La 1ère chose pour s’émanciper c’est déjà d’avoir des prises conscience. Après c’est juste une reprogrammation ! Si on a été capable d’agir par le levier de la peur, on peut se reprogrammer à agir de façon différente. Cela ne dépend que de nous et c’est ça qui est génial.

On arrête avec les superlatifs, les Fréderick Bousquet, Florent Manaudou ce sont des supermans. Ah oui mais si j’étais comme lui…
Mais non. Ils ont exactement les mêmes craintes, les mêmes peurs que nous. Le même fonctionnement. On est tous pareils ! Qu’on soit chef d’entreprise, collaborateur, champion olympique, ado. On fonctionne tous de la même manière.

La vie elle est formidable, on a un rôle à jouer dans cette vie formidable et on est pas obligé de la subir. On peut mettre en place des choses très simples au quotidien. La 1ère des choses c’est de s’écouter. Mais on est tellement focalisé sur l’avenir, qu’on est rarement dans l’instant présent.

L’idée est d’arrêter de se voir comme une personne moyenne. On a un potentiel en nous insoupçonné. J’en suis la preuve vivante. Et si j’en suis la preuve vivante, on est tous pareil ! Je ne suis pas au dessus du lot. On peut se surprendre…
Quand on déplace la peur par la curiosité, la perception de la vie change radicalement. Je vois mes peurs comme un moment de réflexion, un moyen de grandir. On ne grandit pas quand tout va bien.
On peut être conditionné à être une personne moyenne et ça n’empêche absolument pas d’avoir une vie qui dépasse toutes les attentes.

Découvrez l’objet que Thomas Sammut a choisi pour ce présenter dans le podcast

Et pour suivre Thomas c’est par ici

Tout d’abord, pour commander le livre de Thomas : Un cancre dans les étoiles
Le site de Thomas Sammut, son compte Instagram, Facebook et Linkedin et Youtube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Des contenus inspirants tous les vendredis