64 Podcast – Lilou Fogli : attendre d’avoir un bac + 6 en finance et devenir actrice et scénariste dans le cinéma

lilou fogli

Aujourd’hui j’ai le plaisir de recevoir une femme qui sait depuis l’âge de ses 10 ans ce qu’elle veut faire : devenir comédienne ! Mais au moment de faire ses études elle n’avait pas osé.
Lilou va donc être diplômée d’un bac + 6 en finance pour assumer son rêve.
Aujourd’hui Lilou est donc actrice de cinéma et écrit des scénarios de films. Joli clin d’oeil de son destin, l’écriture est réapparu dans sa vie, sans qu’elle ne le voit venir. Je ne vous en dis pas plus, je vous souhaite la bienvenue dans l’univers de Lilou Fogli.

Avant d’attaquer ton épisode, je voulais t’inviter à un nouveau webinar. Jeudi 25 novembre, rdv à 12h30 pour poser toutes vos questions à Nadia qui a trouvé sa mission de vie. Nadia était précédemment ingénieur dans le froid et la climatisation et se reconvertit en coach parental. Pour t’inscrire, c’est par ici. Ne tarde pas, le nombre de places est limité.

L’objet choisi par Lilou Fogli dans le podcast
Pour en savoir + sur Lilou Fogli suite à l’écoute du podcast
Les épisodes de podcast dont on parle

Pour écouter l’épisode de podcast avec Lilou Fogli 
SPOTIFY DEEZER APPLE PODCASTS GOOGLE PODCASTS YOUTUBE mais aussi Castbox, Eeko… et ici ☟

J’ai vu Casablanca, le film, j’avais 10 ans et j’ai voulu être comédienne en voyant Ingrid Bergman.
Très tôt je savais ce que je voulais faire, mais malheureusement je n’y ai pas eu accès ou j’ai eu peur et j’avais les parents qui n’étaient pas dans cette voie là.

Si vraiment je suis honnête, je sais que je voulais être comédienne depuis l’âge de 10 ans.

Quand j’étais petite j’étais terrorisée quand mes parents me disaient de demander l’addition au restaurant. Ce n’était pas possible.

J’avais des diplômes, donc là ils ne pouvaient plus rien me dire. Et je m’assumais enfin. J’ai dit voilà : je vais être comédienne.

J’ai eu une proposition d’embauche à Londres, j’y suis allée et j’ai vu à quoi allait ressembler ma vie. J’ai démissionné avant d’avoir commencé.

Je n’ai jamais pensé au fait que je n’allais pas pouvoir gagner ma vie, ça me paraissait évident que de toutes façons j’aurai de quoi payer mes factures et puis je faisais toujours des petits boulots.

Je ne sais pas si on pense une seule fois que la carrière décolle. Je crois que c’est plutôt quand le boulot devient régulier.

Maintenant que j’ai la double casquette avec l’écriture, j’ai beaucoup moins d »angoisse – pas de l’argent – mais de ne plus être aimée. Parce que c’est un métier, si on ne t’aime pas, on ne t’appelle pas. L’écriture m’a beaucoup apaisé, me fait beaucoup de bien et me rend très heureuse.

Depuis j’écris, c’est un peu du hasard, et je ne pourrais pas m’en passer.

Il faut aussi du temps sans rien faire, ne pas bosser sur le projet en cours, pour avoir le recul de le lire et avoir la fraîcheur de la découverte. C’est une remise en question systématique.

Ce que j’adore aussi, bizarrement, j’aime bien aussi être seule devant mon ordinateur.

L’écriture, ça vient de beaucoup plus loin mais je ne m’en étais pas rendue compte. C’est la façon dont s’est arrivée qui est arrivée par hasard.

30:07 Je me dis Pourquoi pas moi tout le temps, quand je suis découragée

Je pense que sincèrement tout est possible, en étant raisonnable aussi, je ne vais pas être astronaute demain, mais mais tout est possible si on sait vraiment on y met du sien et qu’on se donne les moyens, on peut accéder à des buts qu’on s’est fixés. Donc je me dis pourquoi pas moi, à chaque fois qu’il ya peut-être un challenge un peu dur où tu as envie de te décourager et tu te dis non il n’y a pas raison. Et hop ça repart.

La réussite est propre à chacun. Moi ma réussite, c’est d’avoir la chance d’avoir épousé l’homme de ma vie, d’avoir un enfant en bonne santé qui est très chouette, j’ai la chance de faire un métier que j’aime. Ma réussite elle est là.

Tu renonces à avoir une stabilité autant financière que d’emploi du temps. Donc c’est dur pour le moral en général, parce que tu ne sais pas de quoi est fait demain.

C’est un métier compliqué parce que quand tu bosses et que tu le fais il est fabuleux, mais sauf que tu passes plus de temps à ne pas le faire qu’à le faire.

Un peu de chance sans beaucoup de travail, ça ne sert pas à grand chose.

J’aurai aimé commencer mon métier plus jeune. Si ils ont la chance de savoir ce qu’ils veulent faire. Qu’ils y aillent tout de suite, qu’ils se lancent ! Ne pas perdre de temps bêtement. On ne se rend pas compte de la valeur du temps.

Le meilleur conseil qu’on m’ai donné : vis au présent.

Conseil lecture : Fille de Camille Laurens et Broadway de Fabcaro

L’objet choisi par Lilou Fogli dans le podcast

lilou fogli objet

Pour en savoir + sur Lilou Fogli suite à l’écoute du podcast

Lilou Fogli sur Instagram

L’association dont Lilou est marraine

La marque familiale co-fondée par Lilou Château Berger

Les épisodes de podcast dont on parle

Heidi Sevestre

Arnaud Giraudon

Pénélope Boeuf

Philippe Manoeuvre

Adeline Blondieau

Laisser un commentaire

reconversion étape

%d blogueurs aiment cette page :